La forme d'une ville

"...la forme d'une ville / Change plus vite, hélas ! que le cœur d'un mortel"

 

Le vers extrait du poème de Charles Baudelaire, Le Cygne, a inspiré cette exposition consacrée au paysage urbain.

Comment décrire, interpréter un paysage, pourquoi ? L'exposition est une invitation vers des voyages pluridisciplinaires, des mondes bucoliques, antiques ou contemporains, des lieux pittoresques ou industriels.


 


La ville de Sicambrie

 

Ville imaginaire qui aurait été fondée sur le Danube par le prince troyen Francion, d’où descendraient les Francs, et donc les Français : la légende apparue au VIIe siècle perdure jusqu’au XVIe siècle. Dans ce manuscrit français, il s’agit d’une représentation simplifiée de Paris (on aperçoit la Sainte Chapelle avec sa flèche en rouge).


Espace urbain médiéval : portail d’une cathédrale avec scène de funérailles

 

Les miniatures de ce manuscrit sont l’œuvre de Jean Colombe (vers 1430-1493), enlumineur et peintre très actif de 1460 à 1493, qui a notamment achevé les Très riches Heures du duc de Berry


Ms 127 La résurrection de Lazare, sur fond d'une ville antique

 

Ce livre d’heures manuscrit a été réalisé en Flandres en 1540 pour Marguerite, fille de Nicolas de Granvelle et épouse de Jean d’Achey.


Siège de Londres par Thomas Neville.

 

Un épisode de la guerre civile des Deux-Roses en Angeleterre : Thomas Neville, dit « le bâtard de Fauconberg », au service d’Henri VI de Lancastre, assiège la capitale aux mains d’Edouard IV d’York ; le 14 mai 1471, les gens d’Edouard IV font une sortie.


La ville de Nuremberg.

 

Communément désigné sous le titre de Chronique de Nuremberg, cet incunable illustré a été tiré à environ 2100 exemplaires ; la bibliothèque de Besançon en possède 7. Il comporte 1821 gravures, dont de superbes vues de villes


Inc 60

 

Construction d'une ville La cité de Dieu Saint Augustin.

Dans la marge à hauteur de la gravure aquarellée, armoiries enluminées de la famille lorraine de Roucel-Warneville, premiers possesseurs de cet incunable.


Inc 217 Vue de Venise

 

Bernard de Breidenbach, un chanoine allemand de la cathédrale de Mayence, se rend à Jérusalem et au mont Sinaï en 1483 et 1484 ; il est accompagné notamment par Erhard Reuwich, un artiste d’Utrecht. A son retour, il publie le premier livre de voyage illustré à être imprimé, le premier livre aussi où un illustrateur, Reuwich, est nommé en tant que tel, et enfin le premier livre à proposer des planches dépliantes avec des vues de villes, quatre au total : Venise, Modon, Candie, Rhodes.


BM 8795 Vue de Venise : piazza San Marco

 

Gravure sur cuivre, dans un recueil de plans et vues de villes, constitué par l’abbé Jean-Baptiste Boisot à la fin du XVIIe siècle


Bm 217927 Vue de Sienne

 

La famille des Hondius a contribué à faire d’Amsterdam un des centres de la cartographie européenne au XVIIe siècle, en republiant et en enrichissant l’Atlas  de Mercator. A côté des grands atlas in-folio, ils publient de petits atlas au format oblong comme celui-ci consacré à l’Italie.


Bm 8579

La ville réduite à la surface occupée : Constantinople, Londres, Rome, Lima, Amsterdam

 

Gravure sur cuivre, aquarellée, dans :Johann Matthias Hase, Regni Davidici et Salomonaei descriptio geographica et historica … Consideratio urbium maximarum veterum et recentiorum [Description historique et géographique du royaume de David et Salomon … Considérations sur les villes les plus grandes anciennes et modernes], Nuremberg, 1739.


BM 8583 Vue de Sion, dans le Valais en Suisse

 

La Cosmographie de l’humaniste allemand Sebastian Münster (1488-1552) est une des premières descriptions du monde en allemand ; elle devient très vite une référence ; l’édition originale date de 1544 et a été souvent rééditée, avec à chaque fois de nombreux enrichissements. Münster fait appel à d’excellents graveurs sur bois, comme ici pour la vue de Vienne Hans Rudolph Manuel Deutsch (monogramme HRMD)


Bm 8583-8584

 

Gravure sur bois Sebastian Munster, Cosmographei oder beschreibung aller Länder... [Cosmographie ou description de tous les pays…], Bâle, 1558


Bm 12334

 

Ispahan Gravure sur cuivre, dans Cornelis De Bruyn, Voyages de Corneille Le Brun par la Moscovie, en Perse et aux Indes Orientales, Amsterdam, 1718


BM 16417

 

Vue de Naples

Hamilton, ambassadeur anglais à Naples, se passionne pour le volcan du Vésuve. Il fait publier ce beau livre illustré, qui lance la vogue des « gouaches napolitaines ». Ces petites images étaient vendues aux voyageurs venus à Naples, comme l’architecte bisontin Pierre-Adrien Pâris.