Un dimanche à Besançon les bains

Sous le Second Empire, les loisirs s’adressent essentiellement aux plus aisés, qui quittent régulièrement leur demeure principale pour rejoindre leur résidence secondaire du bord de mer ou en montagne. Au contraire, les classes les plus modestes ont peu de loisirs : la majeure partie de leurs journées est consacrée au travail et leurs revenus suffisent tout juste à payer le loyer et nourrir leur famille.

Exposition présentée par les Archives municipales de Besançon du 19 septembre au 17 octobre 2015