Colette à Besancon

"Claudine à Besançon" dans la Dépêche républicaine de Franche-Comté, le 23 septembre 1903.

 

Colette a alors 30 ans et passe ses étés, avec son mari Willy, dans une maison qui lui inspirera son roman "la retraite sentimentale".

 

Un journaliste vient la rencontrer chez elle​ pour l'interroger :