Les « Vues de Besançon » de la collection Morel

Le quai d’Arènes en cours de démolition.

Les 391 vues de Besançon conservées au Musée comtois ont été achetées dans les années 1950 au bouquiniste Jean Ledoux par Jean Garneret, fondateur du musée.
Datant du dernier quart du XIXe siècle, elles sont parmi les plus anciens clichés de Besançon. Ces tirages noir et blanc sur papier font l’objet de deux albums qui avaient été mis en dépôt-vente chez « Ch. Marion, Morel et Cie », éditeurs bisontins à la fin du XIXe siècle.


Le quai d’Arènes avant sa destruction.

A l’origine, ces photographies ont été inscrites comme étant l’œuvre de Monsieur Montrille, banquier bisontin et photographe amateur. Il semblerait cependant que son nom ait été mal orthographié. Il s’agirait plutôt d’un certain Moutrille, dont le nom figure parmi les membres de la Société Française de Photographie entre 1870 et 1885. En 1897, un homonyme est cité comme membre actif de la Société photographique bisontine, section de l’Union artistique de Besançon .


La porte Malpas sur la route de Beure.

Ces clichés ont été pris dans les années 1875 à 1890. Plusieurs nous montrent le quai d’Arènes avant et pendant sa démolition, c’est à dire avant 1879, date à laquelle le nouveau quai Veil-Picard l’a remplacé. D’autres montrent la porte Malpas, située sur la route de Beure et détruite en 1893, le pont Battant et bien d’autres lieux encore.


L'ensemble de la collection