Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Manuscrits grecs. Besançon

Cote : 6-22
Auteur : H. Omont
Lieu de conservation : Bibliothèque municipale de Besançon 1 rue de la BibliothèqueBP 0925012 Besançon CedexTél. : 03.81.87.81.40http://www.besancon.com

Préface :
Les manuscrits grecs aujourd'hui conservés dans les Bibliothèques publiques de France sont au nombre de 4,800 environ. La Bibliothèque nationale possède à elle seule 4,650 manuscrits, divisés en trois fonds : Ancien fonds grec, environ 3,200 volumes, cotés 1-3117. — Fonds de Coislin, 416 volumes. — Manuscrits du Supplément grec formant 1,073 numéros ().
Soixante-trois manuscrits grecs se trouvent dans les autres Bibliothèques de Paris : Mazarine, Arsenal, Sainte-Geneviève, Institut de France, Faculté de médecine, École des langues orientales vivantes, Musée du Louvre, Archives et Imprimerie nationales ().
Il reste dans les départements 90 manuscrits grecs répartis aujourd'hui dans vingt-neuf villes différentes ().
Liste des manuscrits grecs des Bibliothèques des départements.
Agen1Albi1Amiens1Arras1Bayeux (Musée)1Besançon17Bourges1Caen10Carpentras3Épernay1Évreux6Laon1Lille1Lyon7Mâcon (Académie)1Marseille3Montpellier15Narbonne (Archives)1Orléans1Perpignan1Poitiers3Reims2Rennes2Rouen2Saint-Mihiel1Toulouse1Tours1Troyes1Vitry-le-François3Total90 mss.
Un certain nombre d'autres manuscrits grecs se trouvaient au XVIIe et au XVIIIe siècle dans diverses villes qui n'en possèdent plus aujourd'hui.
C'est à
Avallon
peut-être, ou à
Autun,
qu'ont été conservés jusqu'au milieu du XVIIe siècle les manuscrits grecs que Claude Naulot tenait de l'évêque de Montpellier, Guillaume Pelicier, et qui devaient, avant de quitter la France, entrer dans la bibliothèque des Jésuites du collége de Clermont().
A
Dijon,
sans parler des manuscrits de Bouhier, en partie aujourd'hui à l'École de médecine de Montpellier, et des manuscrits de Saumaise, maintenant à Paris, après avoir passé dans les collections de Delamarre, Lantin et Fontette, il y avait encore des manuscrits grecs dans la bibliothèque de M. Bailly, conseiller au Parlement. Parmi soixante-sept manuscrits ayant appartenu à ce conseiller et dont les titres nous sont conservés dans le volume 849 de la collection Moreau (fol. 148-150), on relève les huit volumes grecs qui suivent :
« 18. Les œuvres de S. Athanase. Grec, in-fol.
21. Euripidis Ecuba. In-4o .
28. Apollonius græcus.
45. Inscriptiones Appiani.
50. Aristotelis Ethicorum.
57. Pindare. Manuscript grec.
59. Manuscript grec. Προφήτους βασιλέως
66
.
Officium septimanae sanctae et festorum Domini. Grec, in-fol. »
Les Jésuites de
Douai
possédaient un manuscrit grec, aujourd'hui à la Bibliothèque royale de Bruxelles (nos 4523-24).
Le manuscrit Burney 97 du British Museum, qui contient les poésies de Manuel Philé, copiées par Ange Vergèce, a autrefois appartenu à l'abbaye de Moutier-Saint-Jean, au diocèse de
Langres.
Le manuscrit misc. gr. 278 de la Bibliothèque Bodléienne d'Oxford a peut-être aussi jadis été dans une bibliothèque de
Nancy.
C'est un volume de copies intitulé : « Analecta ex graecis codicibus regiis excerpta, pleraque inedita, per Ixocalum Polopsonem Acrerodianum, Nanceianum. 1780. »
Vers 1710, M. Bégon, intendant de
Rochefort,
avait dans son cabinet « 621 volumes manuscrits en langues hébraïque, arabe, chinoise, persane,
grecque,
latine, françoise et aultres () ».
Quatre manuscrits (aujourd'hui Supplément grec 30, 107, 131 et 841) ont été, jusqu'à sa suppression, au XVIIIe siècle, dans la bibliothèque de l'académie protestante de
Sedan.
A
Soissons,
il y avait encore au commencement de ce siècle un manuscrit du Commentaire d'Hermias sur le Phèdre de Platon (). Ce volume, aujourd'hui disparu, provenait de l'ancienne abbaye de Prémontré.
Il faut aussi mentionner les manuscrits grecs de la Bibliothèque de
Strasbourg,
brûlée misérablement en 1870 (). C'est à Strasbourg également que sont restés jusqu'en 1804 les manuscrits de l'helléniste Brunck, qui font maintenant partie du Supplément grec de la Bibliothèque nationale (nos 212, 347-351, 353-379, 383, 389-393 et 594). Un dernier manuscrit de Brunck est au British Museum,
Additional ms.
28277.
A
Toul,
il ne reste plus aucun manuscrit de l'antique et célèbre abbaye de Saint-Epvre, qui, encore à la fin du XVe siècle, passait pour posséder un certain nombre de volumes grecs() ; mais, déjà au commencement du XVIIIe siècle, Martène et Durand () semblent n'avoir remarqué aucun manuscrit grec à Saint-Epvre. Un texte grec des Évangiles, donné en 1530 à la cathédrale de Toul par l'évêque Hector de Rochefort d'Ailly, était entré quelques années avant le passage des Bénédictins en Lorraine dans la bibliothèque de Séguier (aujourd'hui Coislin, 197).
Enfin le psautier grec, copié par Sedulius Scottus, conservé jusqu'au XVIIe siècle dans l'abbaye de Saint-Nicolas des Prés, à
Verdun,
puis envoyé à l'abbaye de Saint-Germain, à Paris, fait maintenant partie des collections de la Bibliothèque de l'Arsenal (no 8407).
Deux planches de
fac-similé
héliographiques accompagnent cet inventaire. La première reproduit deux pages du plus ancien des manuscrits grecs conservés dans les bibliothèques des départements, l'
Évangéliaire
de Carpentras, dont l'écriture onciale peut remonter au IXe siècle. Sur la seconde planche, on trouvera le texte de deux donations successives de cet Évangéliaire, dont la plus ancienne remonte à l'année 1092 ; à côté est reproduite une page du célèbre manuscrit de Tours, qui contient le cinquantième livre de la grande
Encyclopédie
composée au Xe siècle par l'ordre de l'empereur Constantin VI Porphyrogénète.
D'autres manuscrits grecs des bibliothèques des départements ont déjà été reproduits
en fac-simile.
Dans l'
Album paléographique
publié par la Société de l'École des Chartes (1886, pl. 23), on trouvera deux pages du Glossaire grec-latin de Laon, dont un
fac-simile
avait déjà été donné par Montfaucon dans sa
Paléographie grecque
(1708, p. 248). Deux pages du papyrus d'Isocrate de Marseille ont aussi été reproduites dans les
Mélanges
Graux
(1884, p. 484). Le
Musée des Archives départementales
(1878, pl. 44) contient un
fac-simile
du diplôme bilingue de Narbonne ; enfin, dans le tome II de la
Paléographie universelle
de Sylvestre (1839) figure une belle reproduction du manuscrit de Reims, copié au XVIe siècle par Constantin Palaeocappa pour le cardinal de Lorraine.

Introduction :
La Bibliothèque de Besançon est, de toutes les Bibliothèques des départements, la plus riche en manuscrits grecs ; elle en possède dix-sept, qui la plupart viennent de l'ancienne bibliothèque du cardinal de Granvelle. On sait qu'après la mort du célèbre ministre de Philippe II, ses livres et ses manuscrits, longtemps délaissés, passèrent dans les mains de Jean-Baptiste Boisot, alors prieur de la Loye et de Grandecourt (), et plus tard abbé commendataire de Saint-Vincent de Besançon. En 1694, Boisot léguait sa bibliothèque aux Bénédictins de son abbaye et, par une clause de son testament qui mérite d'être signalée, mettait à ce précieux legs la condition d'ouvrir deux fois la semaine au public sa bibliothèque (). On retrouve la trace de ces manuscrits dans les anciens inventaires de la bibliothèque de Granvelle et de Boisot. Un premier inventaire du mobilier du palais Granvelle fut commencé en 1607, après la mort de François de Granvelle, frère et héritier du cardinal ; un catalogue des livres et manuscrits de Boisot fut également dressé après sa mort, en 1695 ; plus tard, en 1762, on rédigea un nouveau catalogue, et dans l'intervalle Montfaucon avait donné en 1739 une liste des manuscrits de Saint-Vincent de Besançon (), qui contenait les Actes des Apôtres et les épîtres de saint Paul, ne se retrouve pas dans la liste que Haenel a donnée des manuscrits de Besançon,
Catalogi,
etc., col. 68 et suiv.). Outre ces inventaires, on conserve à la Bibliothèque nationale, dans le portefeuille LXI de Fontette (
Coll. Moreau,
vol. 849, fol. 180 vo -183), les copies de deux catalogues des manuscrits de Granvelle, dont le second paraît n'être qu'un extrait de l'Inventaire de 1607. A la bibliothèque de l'École de médecine de Montpellier, dans le manuscrit 179, qui a autrefois appartenu au président Bouhier, se trouve aussi une liste des manuscrits de Granvelle, liste en partie reproduite dans le manuscrit latin 17174 de la Bibliothèque nationale (fol. 57 vo ). On retrouve dans ces inventaires les manuscrits grecs de Granvelle aujourd'hui conservés à Besançon ; le Jamblique (no 5) et l'Épictète (no 12) n'y figurent point cependant, non plus que les manuscrits liturgiques (). Par contre, on y voit mentionnés des manuscrits d'Apollodore, Athénagore, Athénée, Georgius Siculus, Héron, Jean Chrysostome, Onosander ().
C'est en réalité un manuscrit copié par Constantin Palaeocappa, vers 1540. Le British Museum a acquis ce manuscrit en 1860, à la vente du Rév. J. Mitford), Photius (), Proclus et d'auteurs sur la musique qui, dès le XVIIIe siècle, n'étaient plus à Saint-Vincent de Besançon.
Je reproduis ici les articles de ces inventaires qui se rapportent aux manuscrits grecs.
Catalogus mss. codicum.
BIBLIOTHECAE GRANVELLANAE.
...................................
6. Diodorus Siculus.
Grec.
[80] ().
7. Athenaeus de machinis bellicis.
G
. [82].
8. Theophrastus de odoribus.
G
. [104].
10. Poliaeni stratagematum lib. 8.
G
. [84].
12. Dionis historia romana.
G
. [76].
13. Theodoretus in epistolas D. Pauli.
G
. [75].
14. Cyrillus.
G
. [78].
15. Sextus Empyricus.
G
. [79].
18. Polybii epitome a lib. 7 ad. 19.
G
. [63].
19. Apollodorus.
G
. [71].
24. Dionis epitome per Xiphilinum.
G
. [12].
32. Ptolemaeus.
G
. [72]. (Leyde, Scaliger, 15).
35. Proclus.
G
.
36. Onosandri strategetica.
G
. [60]. (Brit. Mus., Additional ms. 23895).
37. Athenagoras Atheniensis pro Christianis.
G
. [58].
52. Proclus in priorem Alcibiadem Platonis, [83].
53. Proclus, archiepiscopus Constantinopolitanus, de traditione divinae liturgiae.
G
.
58. Pyrrhonianarum argumentationum lib. 3. — Sexti Empyrici hypomnematum lib. 10.
G
. in-fol.
59. Claudii Ptolemaei harmonicorum lib. 3. — Porphyrius in harmonica Ptolemaei. — Aristides Quintilianus de musica. — Marini philosophi commentarius in data Euclidis. — Briennii harmonica. — Incertus author de mundo.
G
. in-4o .
60. Athenaeus de machinis.
G
. 1.
61. Hero —
G
. 12.
62. Hero de telorum fabrica.
G
. 14.6.
63. Apollodori poliorceticorum fragmenta.
G
. 25.
64. Heronis pneumatica.
G
.
65. Hero de casibus poeticis.
G
.
..................................
Catalogue des manuscrits de la bibliothèque de M
r
le cardinal de Granvelle, comme ils sont rapportés en l'Inventaire de
1607,
produit dans un procès jugé au Parlement de Dijon.
..................................
12. Dionis historiarum epitome.
G
. II francs.
37. Un vieux manuscrit en grec, taxé IIII gros.
47. Georgius Siculus.
50. Un livre en grec. ms. Trois gros.
58. Athenagoras.
60. Onosandri strategetica. VI gros. pas dans l'Inventaire de 1607. J'indique entre crochets à la suite de chaque notice le numéro correspondant de l'Inventaire de 1607.
63. Polybii historiarum epitome. XVIII gros.
71. Apollodori bibliotheca.
Ms. grec.
72. Ptolemaei syntaxis mathematica.
Grec
. XII gros. (Amsterdam, ms. no 13).
75. Theodoretus.
Grec,
en parchemin, III francs.
76. Dionis historiae.
77. Photii opera.
Grec
. III francs.
78. Cyrillus.
Grec
. III francs.
79. Sextus Empyricus.
Grec
. IIII francs.
80. Diodorus Siculus.
Grec
. III francs.
82. Athenaeus de machinis bellicis.
Grec
. III francs.
83. Proclus in Alcibiadem Platonis.
Grec
. XII gros.
84. Poliaeni stratagemata.
Grec
. XVIII gros.
87. Chrysostomus in Psalmos.
Grec
. XII gros.
104. Theophrastus.
Grec
. II gros.
..................................
Catalogus librorum exquisitorum et ms., qui asservantur in palatio cardinalis Granvellani, Vesontioni, sive apud comitem Cantacrucium
.
...................................
1. Ἀθηναίου περὶ μηχανημάτων. 1.
2. Ἥρωνος χειροϐαλλίστρας. El. 12.
3. Ἥρωνος Κτησιϐίου βελοποιϊκά. 14. 6.
4. Ἐκ τῶν Ἀπολλοδώρου πολιορκητικά. 25.
5. Ἥρωνος Ἀλεξανδρέως πνευματικῶν πρώτου post 8o δεύτερον.
6. Ἥρωνος Ἀλεξανδρέως περὶ αὐτοματοποιητικῶν.
7. Τάδε ἔνεστιν ἐν τῷ τῶν Ἀφρικανοῦ Κεστῶν.
Manuscrits qui sont à Besançon en
1700.
...................................
16. Athenaei de machinis bellicis, cum figuris, in-fol.
Graece.
17. Hero Alexandrinus de spiritalibus, cum figuris. in-fol.
Graece.
18. Apollodori Atheniensis bibliotheca ; item Agathemeri geographia, infol.
Gr.
19. Julii Africani Cesti, in-fol.
Gr.
20. Photii practica synodi. Item alia quaedam ejusdem. Clementis itinerarium divi Petri ad Jacobum. Epistolae Basilii magni, in-fol.
Graece.
(Amsterdam, ms. no 14).
21. Quaestiones scripturisticae ex variis libris Origenis, Basilii, et Gregorii, in-fol.
Gr
.
...................................


Conditions d'accès
L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.

Conditions d'utilisation
Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.