2Fi - Plans des bâtiments communaux

KURSAAL

Date : s.d.
Cote : 2 Fi 749
Genre/Carac. phys. : Plan
Particularité physique : Papier
Particularité physique : Mauvais
Dimensions : 93 cm / 60 cm
echelle : 0,01

Origine
DIRECTION BATIMENTS

Présentation du contenu :
Kursaal-cirque, rez-de-chaussée : plan légendé (s.d.).
Communicable

Communicabilité :
Communicable

observations :
Le mot Kursaal signifie littéralement salle de cure et par extension lieu de distraction des curistes dans une ville d’eau. Il a été très en vogue à la fin du XIXe siècle dans l’Est de la France, la Suisse, l’Allemagne et le nord de l’Italie, in « Chronique d’un Kursaal de province », Musée d’Histoire de Besançon, 1983.

À l’emplacement d’un café concert, le Café du Jardin, la veuve de son dernier propriétaire entreprend en 1892 la construction du Kursaal-Cirque, composé d’une brasserie et d’une salle de spectacle et de cirque, afin de proposer des activités aux curistes. En effet, ce projet prend forme dans une période où Besançon développe son activité thermale (création des Bains-Salins de la Mouillère en 1890) et en pleine mode de construction de cirques « sédentaires ».

La ville achète le bâtiment en 1895. Elle transforme la brasserie en école des beaux-arts mais continue d’utiliser le cirque, tout en l’alternant avec des représentations théâtrales, des projections cinématographiques, des bals, des banquets. Restauré au début des années 1980, le Kursaal est encore aujourd’hui une salle de spectacle et de lieu de réunion.


Bibliographie :

La Ville de Besançon, le CIAM et l’Office du Tourisme vous présentent Besançon, juin 1991.

ESTAVOYER, Lyonel, GAVIGNET, Jean-Pierre, Besançon, ses rues, ses maisons, Cêtre, 1989.

Le patrimoine des communes du Doubs, Flohic Edition, 2001, tome 1.

Chronique d'un Kursaal de province, Besançon, Musée d'histoire, 1983.

Mots-clé lieu : Kursaal ; Théatre (place du)

Documents numérisés

  • 2 images