Fonds général (Ms 508 à 1004)

« Farce joyeuse et récréative à trois personnages, assavoir Tout, Chacun et Rien..., fait pour Jaques Gilot, de Rainnans, le 10 d'apvril 1610 »

Date : Début du XVII
e
siècle
Cote : Ms 555
Particularité physique : Papier
Importance matérielle : 7 feuillets
Dimensions : 150 × 91 mm mm
Particularité physique : Couverture en papier marbré rouge
Langue des unités documentaires : latin

Présentation du contenu
Le titre de cette pièce porte en épigraphe :
« Quand tout les biens on péseroit,
Eucontre Rien ou treuveroit
Que Rien est plus pesant encore ;
C'est donc Vanité qu'on adore. »
Rainans, qui paraît avoir vu éclore cette pièce facétieuse, est un village du Jura (arrondissement de Dole, canton de Rochefort).
En tête d'une copie qu'il avait faite de cette pièce, en 1826, le bibliophile Guillaume dit avoir suivi l'orthographe d'un imprimé qu'en possédait Ch. Duvernoy, de Montbéliard. « Je ne connais, ajoute-t-il, aucun autre exemplaire de cette moralité. » La pièce a été réimprimée par de Monmerqué, dans le tome VI des
Mélanges de la Société des bibliophiles françois
(Brunet,
Manuel du libraire,
5
e
édit., t. II, col. 1180). Voyez en outre le numéro suivant du présent catalogue.

Notes
Manuscrit numérisé -- Fonds général

Mots-clés personne : Gilot (Jacques)

Documents numérisés

  • 15 images