Fonds général (Ms 1 à 507)

Le Pâtimokkha, en sanscrit Pratimoxa (confession des péchés), ouvrage de la littérature sacrée des Boudhistes

Cote : Ms 283
Date : 1804
Particularité physique : 43 lames de roseau, dont une blanche et une seconde portant au recto le titre et au verso le commencement du texte
Particularité physique : Écriture de sept lignes par page, disposée dans le sens de la longueur des lames
Dimensions : 493 × 56 mm
Particularité physique : Chaque lame est percée de deux trous pour le passage des cordons destinés à les relier entre elles
Langue des unités documentaires : sanskrit, pali

Présentation du contenu
Texte pali, avec traduction birmane en mot à mot (caractère birman ordinaire).
Titre : « Pâdimut nissya path nhang takva ; malang cum̃ ». — « Traduction du Pâdimut (Pratimoxa) avec le texte incomplet. »
Commencement : « Namo tassa... sammajanî... » — Fin : « Sakkaraj ka 1166 khuta pong pâtimut nissayya kui re kû prî pû o mva. » — « La copie de la traduction du Pâtimut a été achevée... l'an 1166 de Sakkarâj (1804 de J.-C.) Prospérité ! »
Le manuscrit est complet ; mais, le titre même l'indique, l'ouvrage n'y est pas en entier : il n'y a que les cinq premières sections du Prâtimosa.
Don fait à la Bibliothèque de Besançon, en 1859, par Mgr P. Bigandet, évêque de Ramatha, vicaire apostolique de Birmanie.
A ce manuscrit est jointe une notice, écrite pour le présent catalogue, par M. Léon Feer, de la Bibliothèque nationale.

Mots-clésBesançon ; Bibliothèque. Manuscrits à elle donnés par Mgr P. Bigandet, évêque de Ramatha

Mots-clésPâtimokkha, ou Pratimoxa (confession des péchés)

Mots-clésInstitution -- Bibliothèque ; Textes -- Manuscrits;;;