Fonds général (Ms 508 à 1004)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

Ms 508 à 1004

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Bibliothèque municipale de Besançon

Présentation du contenu

Voir l'histoire de la conservation dans l'introduction et les appendices
L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable. Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.

 

Cote/Cotes extrêmes

Ms 831 à 897

Polybe, Histoire, fragments des livres VII-XVIII. Texte grec

Cote/Cotes extrêmes

Ms 841

Date

XVIe siècle

Importance matérielle

167 feuillets. - 21 cahiers de 8 f.

Particularité physique

Papier vergé et glacé (filigrane «flèches» type Briquet 6289-6300)
Reliure parisienne, veau, à décor doré, 6 nerfs, première moitié du XVIe siècle, réalisée pour le cardinal Antoine de Granvelle : encadrement d'une roulette dorée avec fleur de lis à chaque angle extérieur ; losange central fait de 2 filets simples dorés avec feuille de lierre aux angles ; motif floral au centre ; tranches dorées ; titre en grec peint à l'encre d'or sur bande de pourpre en haut de la tranche de gouttière

Dimensions

330 × 220 mm mm

Histoire de la conservation

Ce manuscrit figure dans un fragment de l'inventaire de 1607 de la collection Granvelle (Polybii epitome a libro 7 ad 19). Il s'agit du fragment se trouvant à Montpellier sous la cote Ms 179, d'après Gollob, 1908, p. 2.

Ex-libris ms. de l'abbé Jean-Baptiste Boisot; ancienne bibliothèque publique de Saint-Vincent de Besançon (inventaire 1694 n° 113 ; inventaire 1740 n° E.19.134). Autres cotes 46 ; D.4. ; 41.74.77.

Présentation du contenu

Le manuscrit contient les fragments des livres VII à XVIII ; le livre XVII manque.

 

Voir la collation avec incipit et explicit en grec

 

Ces passages de l'Histoire de Polybe sont désignés dans la tradition manuscrite par Epitome ou encore Excerpta antiqua. Le Ms 841 fait partie d'une branche nombreuse, avec quatorze manuscrits, caractérisée par l'absence d'extraits du livre VI et l'addition de trois passages tirés des livres X et XVIII. Ces extraits sont présentés dans l'ordre suivant : d'abord l'extrait du livre XVIII (28, 1-33, 8) puis les deux extraits du livre X (19, 3-20, 8 et 23, 1-25, 5) présentés en bloc dans notre manuscrit. Autre caractéristique, l'addition d'un texte sans référence intitulé πρὶ ίς (X, 27, 1-13). Cette branche semble, d'après Paul Pédech , appartenir à une tradition antérieure à la copie du Laurentianus 69. 9 (sigle G) qui contient les cinq premiers livres dans leur intégralité ainsi que les Excerpta antiqua. Les extraits polybiens qui composent ces Excerpta antiqua forment un recueil d'origine inconnue, tiré d'un texte complet, antérieur au Xe siècle et à la copie du Vaticanus gr. 124 (milieu du Xe siècle).

Chaque livre du texte polybien traite les événements d'une moitié d'Olympiade année par année dans un ordre précis : d'abord les événements d'Italie, ensuite ceux de Sicile, d'Espagne, d'Afrique, puis de Grèce et de Macédoine et pour finir d'Asie et d'Egypte. Dans notre manuscrit, nous possédons les extraits des livres VII (les deux premières années de la 141e Olympiade) à XVIII (les deux dernières années de la 144e Olympiade), allant de 216 à 196 avant notre ère avec une interruption dans la chronologie au livre XII. Dans ce livre, nous pouvons distinguer trois parties. Dans la première, Polybe semble exposer les erreurs géographiques de Timée sur l'Afrique, la Sardaigne, l'Italie et la Sicile. La seconde expose et examine les critiques de Timée à l'encontre des historiens. La troisième reprend et analyse la méthode de Timée et présente les devoirs de l'historien en général.

Langue des unités documentaires

latin

Bibliographie

Éditions

Polybius Historiae, éd. Büttner-Wobst, Leipzig, Teubner, 1832-1904, 5 vol. Les livres VII à XVIII se trouvent dans les volumes II et III. Stemma des manuscrits les plus anciens p. LIX du vol. II.

Dans la collection des Belles Lettres sont parus :

Les livres VII-IX, en 1982. Le texte a été établi et traduit par Raymond Weil. Notre manuscrit figure parmi ceux qui ont été collationnés pour cette édition mais dans la catégorie de ceux qui ont rarement été consultés.

Les livres X et XI, en 1990. Le texte du livre X a été établi et traduit par Eric Foulon et le XI par Raymond Weil. Pour le livre X, l'éditeur place le manuscrit de Besançon dans la même catégorie que précédemment. Pour le XI, il n'est pas collationné.

Le livre XII, en 1961. Le texte est établi et traduit par Paul Pédech. Le manuscrit de Besançon est collationné sous le sigle v.

Les livres XIII-XVI, en 1995. Texte établi par Eric Foulon et traduit par Raymon Weil. Le manuscrit de Besançon est collationné dans la catégorie de ceux qui ont rarement été consultés.

Traductions

Polybe, Histoire, Paris, Gallimard, 1970. Texte présenté, annoté et traduit par Denis Roussel : présente la totalité des fragments connus.

Études

Sur le manuscrit :

Henri Omont, Catalogue général des manuscrits des Bibliothèques publiques de France, Départements, Catalogues des manuscrits grecs, Paris, Plon, 1886.

Auguste Castan, Catalogue général des manuscrits des Bibliothèques publiques de France, Départements, tome XXXII, Paris, 1897.

Eduard Gollob, « Die griechischen Handschriften der öffentlichen Bibliothek in Besançon », Sitzungsberichte der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften in Wien, Philosophisch-Historische, vol.157, 6, 1908, p. 20-21.

Sur la tradition manuscrite et le texte de Polybe :

M. Moore, The Manuscripts tradition of Polybius, Cambridge, University Press, 1965 ; étude de référence : Moore a étudié la totalité des manuscrits présentant le texte polybien pour les replacer dans l'histoire de la tradition manuscrite.

Polybe, Histoire, livre I, Paris, Les Belles Lettres, 1969. L'Introduction (pp. IX-LXX) de Paul Pédech est composée de deux parties : p. IX-XLV, présentation de l'auteur et de son œuvre ; pp. XLVII-LXX), la tradition du texte des Histoires.

Notes

Collection Granvelle : manuscrits

Manuscrit numérisé -- Fonds général