Musée du Temps

Déplier tous les niveaux

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Musée du Temps

Présentation du contenu


Les collections de montres anciennes du musée du Temps, ont été enrichies par étapes successives. En 1952-1953, l'acquisition d'une partie de la collection d'un grand collectionneur de montres et d'horloges, Édouard Gélis (1876-1955) marque une étape décisive. En 1956, la ville de Besançon achète, par souscription, la « montre la plus compliquée du monde » appelée la Leroy 01, considérée aujourd'hui comme le chef-d'oeuvre horloger du musée. En 1998, un ensemble de quarante-cinq montres signées Jean-Antoine Lépine, horloger majeur de la fin du XVIIIe siècle rejoignent le musée du Temps en construction.
 

Existence et lieu de conservation des originaux

Musée du Temps - Besançon

6307 Mesnage

Cote/Cotes extrêmes

6307 Mesnage

Date

18e siècle

Caractéristiques physiques

montre

Particularité physique

argent ; laiton ; émail ; verre

Dimensions

H. 6,9 cm ; E. 3,3 cm ; D. 5,5 cm

Localisation physique

Musée du Temps

Présentation du contenu

Montre en argent à boite unie avec trou de remontoir percé dans le fond et lunette vitrée. Cadran en émail à bosses avec chiffres romains pour le cercle horaire, aiguille en laiton doré, quantième du mois dans un guichet. Mouvement en laiton avec platines à piliers en forme de “balustre”, échappement à roue de rencontre, fusée à chaîne. Coq en laiton doré, décoré de chimères avec chaton en rubis.

Autres données descriptives

Utilité : mesure du temps