Fonds général (Ms 508 à 1004)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

Ms 508 à 1004

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Bibliothèque municipale de Besançon

Présentation du contenu

Voir l'histoire de la conservation dans l'introduction et les appendices
L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable. Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.

 

Cote/Cotes extrêmes

Ms 533 à 598

« Poésies fugitives, par Étienne Jacquemard »

Cote/Cotes extrêmes

Ms 569

Date

Premier quart du XIXe siècle

Importance matérielle

61 feuillets

Particularité physique

Papier
Autographe
Reliure en carton, couvert de veau

Dimensions

147 × 90 mm mm

Présentation du contenu

L'auteur de ces poésies, Étienne Jacquemard, était né à Paris, le 24 septembre 1772, de parents qui étaient originaires de Bourguignon-les-Morey (Haute-Saône) et qui avaient un emploi dans la maison du comte d'Artois. Lui-même fut attaché fort jeune à la conservation du palais de Saint-Cloud. Notre recueil renferme deux couplets, avec musique, intitulés : « Mes adieux à Saint-Cloud, lors de mon départ pour l'armée » (fol. 30 vo). La plupart des autres pièces sont des imitations françaises de pièces des poètes latins. La plus laborieusement faite est un centon (fol. 37 vo), composé de fragments de Virgile, qu'il adressa à Bonaparte, à l'époque de la paix de Lunéville, et qui fut imprimé dans la Décade philosophique du 10 nivôse an X. Parmi ces pièces, l'auteur en a transcrit quelques-unes qui lui furent adressées par des amis intimes, entre autres par le bibliothécaire Charles Weiss, dont la mère était originaire de Bourguignon-lez-Morey, village où, depuis son licenciement de l'armée, Jacquemard laissa couler sa paisible existence. Ce fut là qu'il produisit, en 1805, des Éléments de grammaire française, dont une seconde édition parut en 1811. Il fut trouvé mort dans un précipice, le 3 août 1830.

Des notices sur Jacquemard se trouvent dans la Biographie universelle (article de Ch. Weiss) et dans la Galerie biographique du département de la Haute-Saône, par L. Suchaux, p. 176.

Langue des unités documentaires

latin