Fonds général (Ms 508 à 1004)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

Ms 508 à 1004

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Bibliothèque municipale de Besançon

Présentation du contenu

Voir l'histoire de la conservation dans l'introduction et les appendices
L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable. Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.

 

Cote/Cotes extrêmes

Ms 599 à 646

Correspondance du Bénédictin franc-comtois D. Berthod

Cote/Cotes extrêmes

Ms 613

Date

XVIIIe siècle

Importance matérielle

374 feuillets

Particularité physique

Papier
Demi-reliure basane

Dimensions

255 × 188 mm mm

Présentation du contenu

Cette correspondance, qui comprend 165 lettres et commence avec l'année 1758 pour se terminer en 1786, roule sur des sujets d'érudition ; elle renferme des lettres de savants dont voici les principaux noms : les Bénédictins D. Clément (23), D. Fangé (2), D. Albert Visconti (3) ; le Capucin Dunand (11) ; le Théatin Paciaudi (18) ; les abbés Martin Gerbert (2) ; de Rathsamhausen (1) ; comte de Bathyan (1) ; les érudits français Moreau (5), Foncemagne (4), Dacier (1), Grandidier (3), Perreciot (1), Droz (12), Chevalier (9) ; les érudits belges de Crumpipen (1), des Roches (7), de Nélis (12), Gérard (22), etc., etc.

On a joint au volume l'acte de baptême de D. Berthod (fol. 365), plus six lettres et pièces de comptabilité relatives aux circonstances de sa mort et à sa succession (fol. 367-374).

De cette correspondance il a été publié : les lettres de D. Clément, de Martin Gerbert (1) et du comte de Bathyan, à la suite des Rapports de M. Alph. Dantier sur la correspondance inédite des Bénédictins de Saint-Maur (p. 130 et suiv.) ; l'une des lettres de Foncemagne et celle de Dacier, dans l'Étude sur le Froissart de Saint-Vincent de Besançon, par A. Castan (Bibliothèque de l'École des chartes, 6e série, t. I, p. 123-125). Il a été public aussi les trois lettres de Grandidier, dans les Miscellanea Alsatica du P. Ingold, 2e série, p. 59.

D. Claude Berthod (en religion Anselme) était né à Rupt (Haute-Saône), le 21 février 1733. Après avoir été nombre de fois lauréat de l'Académie de Besançon, il fut chargé par le gouvernement français de recherches historiques dans les archives des Pays-Bas, puis attaché, en 1784, à la compagnie de savants belges qui continuait l'œuvre des Bollandistes. Il mourut à Bruxelles, le 19 mars 1788. Son Éloge, par D. Grappin, se trouve dans les Mémoires de la Société d'agriculture... de la Haute-Saône, t. II (1808), p. 17. C'est à l'auteur de cet Éloge que la Bibliothèque de Besançon doit la correspondance de D. Berthod.

Langue des unités documentaires

latin

Notes

Manuscrit numérisé -- Fonds général