Fonds général (Ms 508 à 1004)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

Ms 508 à 1004

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Bibliothèque municipale de Besançon

Présentation du contenu

Voir l'histoire de la conservation dans l'introduction et les appendices
L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable. Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.

 

Cote/Cotes extrêmes

Ms 533 à 598

Cote/Cotes extrêmes

Ms 535

Date

1475

Importance matérielle

104 feuillets

Particularité physique

Vélin
Encadrement de première page formé par des rinceaux blancs sur fond multicolore, avec association de « putti », de perruches vertes et de lapins dorés; blason de sable à la fasce de gueules. Demi-encadrement de même style marquant le début de l'épître d'Ovide f. 97. Lettrines en or sur fond bleu, rose et vert, avec filigranes blancs. Ecriture minuscule florentine.
Reliure en carton couvert de velours noir très usé, dos arraché, plats détachés ; tranches ciselées et dorées.

Dimensions

263 × 170 mm mm

Histoire de la conservation

Ex-libris manuscrit de François Perrenot de Granvelle « Granvele, C. de Cantecroy » (sur deux des feuillets supérieurs de garde). Le volume avait été probablement acquis par le cardinal de Granvelle durant sa vice-royauté de Naples. Ex-libris manuscrit de Jean-Baptiste Boisot au XVIIe siècle ; n°93 de l'inventaire après-décès de Boisot en 1694 ; « Ex bibliotheca Joan. Bapt. Boisot Vesontini prioris de Grandecourt et de La Loye » ; bibliothèque publique de Saint-Vincent de Besançon au XVIIIe siècle. (cote 69 E 19). Note manuscrite du bibliothécaire Coste (an VIII, 1800).

Présentation du contenu

Ce beau volume a été copié à Naples en 1475 par Antonio Sinibaldi (f. 102 : « Antonius Sinibaldus Florentinus transcripsit Neapoli .M°.CCCCLXXV. Aug. die .XXX. »). Ce copiste florentin est « copiste et libraire » du roi de Naples Ferdinand Ier d'Aragon, entre 1469 et 1477. Sinibaldi retourne ensuite à Florence où il travaille pour les Médicis et pour Mathias Corvin. Les armoiries peintes au bas de la première page (de sable à la fasce de gueules) appartiennent vraisemblablement à l'entourage de Ferdinand Ier.

Langue des unités documentaires

latin

Bibliographie

Toscano, Gennaro. "Gioacchino de Gigantibus". Dans : La Biblioteca Reale di Napoli al tempo della dinastia aragonese = La Biblioteca Real de Napoles en tiempos de la dinastia aragonesa. - [Valence, Espagne] : 1998, p. 437-440.

Notes

Boisot, no 93. 69, E. 19

Collection Enluminures

Autres données descriptives

Table des matières

  • Page décorée, avec armes (à identifier) ........................ 1
  • Initiale ornée ........................ 97

Ovide, Héroïdes, épître XV

Cote/Cotes extrêmes

f. 97

Présentation du contenu

Incipit : « Epistola Sapphos Lesbiae / ad Phaonem Siculum / Incipit. Foeliciter. / Nunquid ubi aspecta / Est studiose litera destrae& »

Explicit f. 102 : « O saltem misere crudelis epistola dicat / Ut mihi leucadie fata petantur auae. / Finis. / Antonius Sinibaldus Floren- / Tinus transcripsit Neapoli / .M°. CCCCLXXV. Aug. / Die. XXX. »

Mots clés personnes