Collection Chiflet

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

Ms Chiflet 1 à 208

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Bibliothèque municipale de Besançon

Conditions d'accès

L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.

Conditions d'utilisation

Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.

Bibliographie

Gauthier, Jules. "La Franche-Comté au roi d'Espagne : Epître en vers composée, en 1643 par un patriote franc-comtois publ. d'après les manuscrits du temps". Dans : Bulletin de la Société d'agriculture, sciences et arts de Poligny, 1868, VI-12 p. - D'après Gauthier, ce texte figure notamment dans un manuscrit du fonds Chifflet de la bibliothèque de Besançon, dont la cote n'a pu être déterminée.

Ms Chiflet 155 - « Jo. Jac. Chiffletii de cruce dominica libri I et II »

Cote/Cotes extrêmes

Ms Chiflet 155

Date

XVIIe siècle

Langue des unités documentaires

latin

Type de présentation matérielle et importance matérielle

214 feuillets

Dimensions et unité de dimensions

320 × 215 mm

Historique de la conservation

N, no 60

Notes sur la zone de la description matérielle

Papier

Écritures de l'auteur et de Jules, son fils

Notes sur le contenu

C'est la minute non achevée des deux premiers livres d'un ouvrage qui devait avoir pour titre : « Jo. Jac. Chiffletii de cruce libri quatuor : tres priores, de vera crucis et Christi crucifixi forma ; quartus, de cruce Burgundica, quam vulgo Andreanam vocant ; accedit de Coena dominica syntagma. »

Les deux livres que contient notre manuscrit se rapportent : 1o à la véritable forme de la croix de Jésus ; 2o à la formule du signe crucial qui apparut à Constantin. Quant au livre projeté sur la croix de Saint-André, emblème des Bourguignons de la Franche-Comté, le fils de l'auteur en a utilisé les éléments dans son opuscule intitulé : « Jul. Chiffletii crux Andreana victrix, seu de cruce Burgundica coelitus in Ariensi obsidione visa commentarius », Anvers, 1642, in-12.

En vue de la publication, par les soins de l'imprimerie plantinienne d'Anvers, de son traité De cruce, Jean-Jacques Chiflet avait commandé à Nicolas Van der Horst des dessins dont la Bibliothèque de Besançon possède les originaux. Dans le manuscrit qui nous occupe, il y a quelques croquis d'après des monuments crucifères de l'antiquité chrétienne : lampe portant le chrisme, marbres tumulaires des catacombes, monnaies au revers du labarum, etc., en particulier fol. 204, 205.

Début du premier chapitre (fol. 9) : « Commune doloris nomen, ubi adest acerbitas, crux fecit suum : lata significatione sumitur pro atroci et saevo omni tormento... » — Le dernier chapitre, non achevé, a pour titre : « Signum caeleste Constantini Magni communis veterum christianorum tessera fuit ; virtus ejus eximia... » (fol. 208).

Notes sur l'exemplaire en main

Couverture parchemin

Table des matières

  • 2e de couv. - non folioté 1
  • Début du premier chapitre : « Commune doloris nomen, ubi adest acerbitas, crux fecit suum : lata significatione sumitur pro atroci et saevo omni tormento... » - 9 7
  • Le dernier chapitre, non achevé : « Signum caeleste Constantini Magni communis veterum christianorum tessera fuit ; virtus ejus eximia... » - 208 351