Fonds général (Ms 1 à 507)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

Ms 1 à 507

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Bibliothèque municipale de Besançon

Présentation du contenu

Voir l'histoire de la conservation dans l'introduction et les appendices

L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable. Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.

 

Cote/Cotes extrêmes

Ms 40 à 163

Ms 114 - « Ordinarium ecclesiae collegiatae et parochialis S. M. Magdalenes Bisuntinae, circa annum 1620, scriptum vero anno 1734 »

Cote/Cotes extrêmes

Ms 114

Date

1734

Langue des unités documentaires

latin

Type de présentation matérielle et importance matérielle

225 pages

Dimensions et unité de dimensions

238 × 164 mm

Historique de la conservation

« Es libris Joan.-Bapt. Fleury... »

Notes sur la zone de l'édition et de l'histoire bibliographique de la ressource

Fleury, Jean-Baptiste (chanoine). "Lettre sur une danse ecclésiastique qui se faisait à Besançon le jour de Pâques". Dans : Collection des meilleures dissertations, notices et traités particuliers relatifs à l'histoire de France..., Tome 9 / [éd.] par C. Leber, J.-B. Salgues et J. Cohen.- Paris, 1826, p. 420-440. - Publication avec quelques variantes dans les notes et un additif de C. Leber, de la lettre parue dans Le Mercure de France, sept. 1742, p. 1930-1955

Fleury, Jean-Baptiste (chanoine). « Lettre de l'abbé J.B. Fleury ... sur un terme de basse latinité et sur une danse ecclésiastique qui se faisait le jour de Pâques à Besançon », dans : Revue franc-comtoise, 1843, 2e semestre, pp. 33-49

Notes sur la zone de la description matérielle

Papier

Notes sur le contenu

Ce manuscrit a été écrit par l'abbé Jean-Baptiste Fleury.

C'est le Rituel de l'insigne collégiale de Sainte-Madeleine, qui était en même temps l'église paroissiale du canton nord de Besançon. L'abbé Fleury, l'un des chanoines de cette collégiale, a édité un livre qui est, en quelque sorte, le corollaire de notre manuscrit, et dont voici le titre : « Processionale insignis collegiatae S. Mariae-Magdalenes Bisuntinae, capituli ejusd.ecclesiae auctoritate et decreto, opera vero et studio D. Joannis-Baptistae Fleury, in eadem ecclesia chorum regentis, recognitum et editum. Vesontione, M. DCC. L. », in-8o.

Ce Rituel est divisé suivant les douze mois de l'année. On y trouve la mention de tous les anniversaires et offices spéciaux fondés en l'église de Sainte-Madeleine.

A la suite de la copie soignée, présentement décrite, l'abbé Fleury a donné des extraits d'un Ordinaire de la même église, remontant à l'année 1582 (p. 204). Le volume se termine par un catalogue des reliques conservées à Sainte-Madeleine de Besançon, nomenclature qui commence par une mention de l'arrivée dans cette église, en 1548, des reliques de S. Vernier, patron des vignerons (p. 223).

Parmi les singularités liturgiques que l'on trouve dans ce Rituel, il convient de citer : les élections d'un Roi des chapelains et d'un Roi des chanoines, le jour de la Circoncision et le jour des Innocents (p. 1) (voy. Mercure de France, de septembre 1742, p. 1950 et suiv.) ; puis une procession dansante, suivie d'un modeste festin, qui avaient lieu le jour de Pâques, sur le cimetière du cloître de l'église (p. 57). La première de ces singularités a été notée par l'abbé Bullet, dans sa Dissertation sur le festin du Roi-Boit ; la seconde cérémonie, appelée Bergerette, a été décrite par l'abbé Fleury, dans le Mercure de France, de septembre 1742, p. 1930 et suiv.

Notes sur l'exemplaire en main

Reliure en carton, couvert de basane