Fonds général (Ms 508 à 1004)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

Ms 508 à 1004

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Bibliothèque municipale de Besançon

Présentation du contenu

Voir l'histoire de la conservation dans l'introduction et les appendices
L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable. Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.

 

Cote/Cotes extrêmes

Ms 898 à 1004

« Bibliothèque séquanoise », par Ferdinand Lampinet. T. IV : Ecclésiastiques, jurisconsultes et écrivains de divers Ordres appartenant à la Franche-Comté, depuis le XIIIe siècle jusqu'au XVIe

Cote/Cotes extrêmes

Ms 946

Date

1709

Importance matérielle

114 feuillets

Particularité physique

Papier
Autographe
Reliure carton, couvert de parchemin

Dimensions

236 × 163 mm mm

Présentation du contenu

La première série des notices concerne les cardinaux issus de la Franche-Comté ou ayant vécu dans cette province : Jean Algrin, Hugues de Saint-Cher, Androin de la Roche, Jean Jouffroy, Mercurin de Gattinara, Pierre et Claude de la Baume, Granvelle, etc.

Une seconde série traite des généraux d'Ordre et religieux célèbres de cette province (fol. 27 vo) : Vincent de Beauvais, qualifié Bourguignon, et que plusieurs érudits font sortir de Beauvois ou Belvoir, en Franche-Comté ; Étienne de Besançon, général des Dominicains ; Bernard de la Tour-Saint-Quentin, général des Chartreux ; Jacques de Molay, grand maître des Templiers ; Claude d'Orchamps, de Besançon, et Jean Guillard, de Mailley, généraux de l'Ordre des Minimes ; Louis Boichard, de Baume-les-Dames, général des Carmes déchaussés ; François Coquelin, de Salins, général des Feuillants.

Deux archevêques ont aussi leurs notices : Richard Picque, de Besançon, archevêque de Reims au XIVe siècle (fol. 77) ; Charles de Neufchâtel, archevêque de Besançon au XVe siècle, introducteur de l'imprimerie en Franche-Comté (fol. 97).

Parmi les écrivains et légistes dont fait mention ce volume, nous relevons les noms suivants : Pierre Michault, auteur du Doctrinal de cour (fol. 107) ; Aimé de Montgesoye, auteur du Pas de la mort (fol. 80) ; Antoine de la Salle, auteur du Petit Jehan de Saintré (fol. 80 vo) ; Vincent Benoist, de Jougne, auteur des Constitutions militaires de Charles le Belliqueux (fol. 108) ; Gérard Vurry (fol. 89) et Jean Carondelet (fol. 90 vo), rédacteurs des Coutumes de Franche-Comté, tous du XVe siècle ; enfin Jean Ludin, auteur d'une Chronique de Besançon, demeurée manuscrite, dont Lampinet donne quelques extraits, particulièrement le récit de l'entrevue à Besançon de l'empereur Frédéric IV et du duc de Bourgogne Philippe le Bon, en 1442 (fol. 109).

Vers la fin du volume (fol. 107 vo), quelques mots sont dits sur le compte d'un architecte nommé Hippolyte Buland, originaire de Lonsle-Saunier, attaché à la maison du duc Charles le Téméraire, qui écrivit à Bruges, en 1472, un livre sur le projet de bâtir un palais en cette ville, ouvrage conservé en manuscrit dans la Bibliothèque de l'Escurial.

Langue des unités documentaires

latin