Fonds général (Ms 508 à 1004)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

Ms 508 à 1004

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Bibliothèque municipale de Besançon

Présentation du contenu

Voir l'histoire de la conservation dans l'introduction et les appendices
L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable. Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.

 

Cote/Cotes extrêmes

Ms 533 à 598

Gautier de Châtillon (Galterius de Castellione, 1135?-12..?), Alexandreis (XIIe s.)

Cote/Cotes extrêmes

Ms 538

Date

1285

Importance matérielle

108 feuillets à 3 colonnes, dont les deux latérales renferment le commentaire

Particularité physique

Parchemin
Reliure en bois, couvert de peau chamoisée verdâtre

Dimensions

230 × 170 mm mm

Histoire de la conservation

Bibliothèque publique de Saint-Vincent («  Ex bibliotheca publica S Vicenti Bisontini ») 156 J 19. Cotes non identifiées : 117, 0.6 (v° plat supérieur reliure)

Présentation du contenu

f. 1: courte préface

Incipit « Moris est usitati cum in auribus multitudinis aliquid novi recitatur, solere turbam in diversa scindi studia... » L'auteur y dit que son Alexandréide lui a coûté cinq années de travail.

f. 2 : début du poème

« Primus Aristotilis inbutum nectare sacro
Scribit Alexamdrum ceptroque insignit et armis,
Cicropidas regi rursus confederat, arces
Diruit Aonias, numerosa classe profundum
Intrat, et apellens Asyam de nave sagitat,
...............
Gesta ducis Macedum, totum digesta per orbem. »

Explicit f. 107 : «
Non dedigneris hederam conjungere mitre,
Nam, licet indignum sit tanto presule carmen,
Cum tamen exuerit mortales spiritus artus,
Vivemus pariter, vivet cum vate superstes
Gloria Guillermi nullum moritura per evum. »

Suit une mention de copiste ainsi conçue : « Explicit liber iste, scriptus Castellione super Secanam a magistro Guillermo de Boyaco, anno Domini Mo CCo octogesimo quinto, mense junii, die jovis ante festum beati Barnabe apostoli.

(ajouté en rouge: Hoc qui scripsit opus eius sit verus homo p(i)us)

In vite meta da tempora, Christe, quieta
Scriptori, qui te petit alme premia vite.»

Les cahiers sont numérotés à chaque dernier feuillet: f. 10 v° (I), f. 20 v° (II), f. 30 [III], f. 40 v° (IIII), f. 50 v° (VI), f. 70 v° (VII), f. 80 r° (VIII), f. 90 v° (IX), f. 100 [XI].

Le manuscrit est une copie de l'Alexandreide, ouvrage du clerc champenois Gautier de Chatillon. L'Alexandréide est un long poème de 5500hexamètres composé entre 1178 et 1182. Gautier de Chatillon le dédie à l'archeveque de Reims, Guillaume aux Blanches Mains. Il est considéré commele meilleur poème épique latin du Moyen Age (De Ghellinck), comme en témoignent les nombreuses gloses interlinéaires et marginales de notre manuscrit du XIIIe siècle. Il s'agit d'une copie réalisée en 1285 à Chatillon sur Seine par Guillermus Boyacus.

Langue des unités documentaires

latin

Bibliographie

Alain de Lille, Gautier de Chatillon, Jakemart Gielee et leur temps, Actes du Colloque de 1978, Lille, 1980

De Ghellinck, P. J., Littérature latine au Moyen Âge : depuis les origines jusqu’à la fin de la renaissance carolingienne, Paris, 1939 

Bibliographie de Gautier de Chatillon et localisation des exemplaires manuscrits, dans Les Archives de littérature du Moyen Âge (ARLIMA), 2005 [en ligne]. Disponible sur Internet : <http://www.arlima.net/eh/gautier_de_chatillon.html > (consulté le 21/01/15)

Notes

Manuscrit numérisé -- Fonds général