Fonds général (Ms 508 à 1004)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

Ms 508 à 1004

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Bibliothèque municipale de Besançon

Présentation du contenu

Voir l'histoire de la conservation dans l'introduction et les appendices
L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable. Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.

 

Cote/Cotes extrêmes

Ms 680 à 733

« L'Asne qui parle pour se défendre des menaces de l'ange ou des coups du prophète Balaam, ou remèdes qui peuvent être practiqués contre les censures violentes et oppressives : composé par Rd Sr Pierre Alix, abbé commendataire de Saint-Paul, chanoine théologal en l'église métropolitaine de Besançon, l'an 1660 »

Cote/Cotes extrêmes

Ms 725

Date

1660

Importance matérielle

81 feuillets

Particularité physique

Papier
Autographe
Reliure moderne, en carton, couvert de maroquin rouge

Dimensions

159 × 120 mm mm

Présentation du contenu

L'un des factums écrits par le chanoine Pierre Alix, pour maintenir, contre la cour de Rome, le droit qu'avait le chapitre métropolitain d'élire son haut-doyen, ainsi que l'archevêque du diocèse. Les chanoines qui soutenaient cette doctrine ayant été excommuniés, puis absous ad cautelam, Pierre Alix publia les pièces concernant cette affaire, sous le titre de Synopsis rerum gestarum circa decanatum majorem ecclesiae metropolitanae Bisuntinae, ab anno 1661 usque ad praesentem annum 1667, in-8o, 78 p. Une copie de ce recueil de pièces termine notre manuscrit (fol. 44). L'histoire de cette division du chapitre métropolitain a été racontée par Dunod, dans son Histoire de l'Église de Besançon, t. I, p. 343-347.

Le factum d'Alix débute en ces termes (fol. 3) : « Au lecteur. Ce n'est pas assez que ceux qui m'ont desrobé l'Asne qui parle en soient allez rendre compte à l'autre monde... » Les dernières lignes sont les suivantes (fol. 42 vo) : « ...Pauvre Asne qui parle..., fais seulement ce que tu pourras pour la deffence de ton maistre, dits qu'il ne fera point d'esponge et après avoir donné toute asseurance de la sincérité de ses intentions et de son obéissance envers le Saint-Siège, demeure à repos et ne parle plus. »

Pierre Alix, né à Dole, en 1600, et mort à Besançon, le 6 juillet 1676, a un article de Charles Weiss dans la Biographie universelle.

Langue des unités documentaires

latin

Notes

Manuscrit numérisé -- Fonds général