Estampes de Franche-Comté - Portraits - Victor Hugo

Déplier tous les niveaux

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Bibliothèque municipale de Besançon

La majorité de panurge, ou les bergers dans l'embarras [image fixe] / Dumont ; Bertall , Paris, 1849

Cote/Cotes extrêmes

EST.FC.3398

Autres Cotes

EST.FC.3399

Date

1849

Importance matérielle

1 estampe

Caractéristiques physiques

;

Particularité physique

impression normale

Dimensions

33,5 x 43,5 cm

Origine

Dumont, Désiré (18..-18..)

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Note d'exemplaire

EST.FC.3398 BM d'Etude : ancienne cote VH 508.2

Note d'exemplaire

EST.FC.3399 BM d'Etude : ancienne cote VH 508.1

Autres données descriptives

Notes générales

Sous l'estampe figure le commentaire suivant : " Cujum pecus ? Tityre-Tiers, Corydon-Molé et Méli-Bé-Ryer, pasteurs connus par d'antiques et loyaux services, ont jusqu'alors guidé de concert la majorité de Panurge. Ils ont là un magnifique troupeau, troupeau modèle provenant des haras Dupin, élevé aux frais de la monarchie, riche bêtes rares, bêtes à cornes de haute volée, bêtes précieuses et curieuses à voir, de tout poil et de toute laine. On arrive au carrefour politique, les bergers ne s'entendent plus, chacun d'eux veut faire prévaloir la nymphe que son coeur a choisie ; les moutons, qui avaiant jusqu'alors suivi la route avec ensemble et régularité, se débandent et se précipent à droite, à gauche, en avant, en arrière, par tous les chemins ouverts : chemin d'Orléans, chemin de Chambord, chemin de l'Elysée, route de l'empire, route du tiers-parti, route de la montagne, etc., etc... Ils n'écoutent plus ni le frein, ni la voix, ni la musette de Tityre, ni les pipeaux de Mélibée, ni la gimbarde de Corydon : tous efforts sont vains, on ne peut plus les rallier... Quel dommage ! le beau troupeau que c'était !" Dans ce troupeau apparaît le mouton Victor Hugo qui s'enfuit lui aussi.