Fonds général (Ms 508 à 1004)

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

Ms 508 à 1004

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Bibliothèque municipale de Besançon

Présentation du contenu

Voir l'histoire de la conservation dans l'introduction et les appendices
L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable. Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.

 

Cote/Cotes extrêmes

Ms 533 à 598

Cote/Cotes extrêmes

Ms 541

Date

Environs de l'année 1540

Importance matérielle

69 feuillets

Particularité physique

Papier
Quelques lettres initiales écrites en caractères dorés. Écriture moulée, étant apparemment celle de l'auteur d'après la dédicace. Feuillet 54 blanc.
Reliure du XVIe siècle, en carton, couvert de maroquin olive, avec dorures de style italien sur chacun des plats et double encadrement de filets estampés à froid ; traces de quatre paires de cordons ayant servi à fermer le volume ; tranches ciselées et dorées avec bande de couleur pourpre sur la gouttière pour le titre.

Dimensions

200 × 147 mm mm

Histoire de la conservation

Ex-libris manuscrit de Jean-Baptiste Boisot «Ex bibliotheca Joan. Bapt. Boisot Vesontini prioris de Grandecourt et de La Loye » et numéro de son inventaire après-décès « cent trente six » (1694), cote de la bibliothèque publique de Saint-Vincent de Besançon « H 19 cotte cent cinquante ».

Langue des unités documentaires

latin

Bibliographie

Flood, John, Poets Laureate in the Holy Roman Empire: A Bio-bibliographical, Volume 1, Walter de Gruyter, 2006.

Rist, Wolfgang. Hieronymus Oliverius Augustus, "De imperio Romano in pristinam gentem et dignitatem restituto". Dissertation, Universität Wien, 2009. Disponible en ligne : http://othes.univie.ac.at/8937/1/2009-08-14_7802222.pdf

Notes

Boisot, no 136. 150, I. 19

Collection Granvelle : manuscrits

Manuscrit numérisé -- Fonds général

« De bello gerendo adversus Turcas quaestio », en prose

Cote/Cotes extrêmes

f. 55

Présentation du contenu

f. 55 : Incipit « Summa ejus quod in questione deducitur hec est : an ultro Turcas bello invadere debeat hac tempestate Carolus V, Romanorum imperator... »

f. 69 v° : Explicit « ... Sed finem faciam, orans vos omnes atque obsecrans ut sic existimetis non hec me attulisse arrogantia aliqua majoris prudentie, sed instinctu quodam pietatis et studio vestri admirabili. Finis. »



C'est une dissertation sur la légitimité d'une nouvelle guerre de Charles-Quint contre les Turcs, dont la conclusion est affirmative.