Fonds général (Ms 1 à 507)

Traités philosophiques et moraux

Date : 1372
Cote : Ms 434
Particularité physique : Parchemin
Importance matérielle : 409 feuillets à 2 colonnes
Particularité physique : 49 miniatures de cinq enlumineurs distincts ; la plupart des cartouches qui les renferment ont un liséré aux trois couleurs bleue, blanche et rouge. Lettrines sur cartouches à fond d'or bruni et à rinceaux de couleurs
Dimensions : 320 × 220 mm mm
Particularité physique : Reliure en bois, couvert de veau gaufré au XV e siècle, et recouvert de velours noir au siècle suivant ; tranches dorées
Langue des unités documentaires : latin

Histoire de la conservation

Ex libris de Charles V de 1372 (Castan) ; n° 238 de l'ancienne bibliothèque du Louvre en 1373 (Van Praet citant Gilles Malet le bibliothécaire de Charles V : « 238. Item, un livre couvert de soie à queue, où sont le Gouvernement des roys et princes, le livre de Moralitez, Boece de Consolation, des Philosophes, l'Establissement de Saint Eglise, le Miroer de la Messe, Ysopet et la Misère de l'Ome. »); Antoine Perrenot de Granvelle (inventaire de 1607: «N°1404. Un livre contenant plusieurs matières en français escript à la main, en parchemin, couvert de velour noir, avecq des boutons, taxé six francs.»); Jean-Baptiste Boisot (achat en 1664; n° 4 de l'inventaire après-décès de 1694: « Un autre manuscrit en parchemin, in-folio minori, contenant plusieurs traittez de politique, dont le premier article contient les mots suivants « ce sont les livres principaux qui sont retenus en « ce volume; premièrement le gouvernement des roys et des «princes »; contenant quatre cents feuillets, relié en bois, couvert d'une vieille estoffe, avec dix chapeaux en cuivre. »); bibliothèque publique de Saint-Vincent de Besançon au XVIIIe siècle (cote 117 H 19)

Présentation du contenu
Le manuscrit se compose de neuf traités philosophiques et moraux :
f. 1-102 : L'Enseignement des princes attribué à Guillaume Perrault
Incipit « Ci commence le prologue de ce livre qui est de l'enseignement des princes [selonc. I. frère cordelier]. Comme la compaignie des princes soit noble partie de l'Eglise, et la vie du menu pueple dépende moult de eulz... » Explicit « ...Comme à la croiz soit deue si grant révérence et pour ce que elle a esté acompaignie au corps Nostre Seigneur à petit de temps. Ci fenist le livre de l'Erudicion des princes. »
Traduction dédiée à Philippe IV le Bel. Texte latin Liber de eruditione principum écrit entre 1265 et 1275.
f. 103-244 v° : Le Gouvernement des princes de Gilles de Rome (autre exemplaire : 1Ms 433 )
Incipit « Ci commence le livre du gouvernement des roys et des princes. A son très espécial seigneur, nez de royal et très sainte ligniée, mon seigneur Phelippe, ainsné filz de très haut et très noble mon seigneur Phelippe, par la grace de Dieu roy de France, son dévot frère Gilles de Rome... » Explicit « ...Ci fine le livre du gouvernement des princes, qui translata de latin en françois. »
Traduction par Henri de Gauchi (Sparta, 1998) dédiée à Philippe IV le Bel, dont Gilles de Rome est le précepteur. Le texte latin De regimine principum a été écrit entre 1277 et 1279.
f. 245-290 : Le Jeu des échecs moralisés de Jacques de Cessoles traduit du latin par Jean de Vignay
Incipit : « Ci commencent les titres des chapitres du livre de la Moralité des nobles hommes et des gens de pueple sus le gieu des eschès, translaté de latin en françois par frère Jehan de Vignay, hospitalier de l'ordre du Haut-Pas. » Explicit « ...que ce soit à la gloire du roy de paradis et de toute la glorieuse compaignie des ciex, et à l'onneur des corps et au profit des ames. Amen. »
Texte latin Liber de moribus hominum et officiis nobilium super laudum scacchorum écrit entre 1253 et 1273 et traduit entre 1335 et 1350 (Mehl).
f. 293-338 : La Consolation de la philosophie de Boèce traduit du latin par Jean de Meun (autre exemplaire :1Ms 422 )
Incipit « Ci commence Boeces de Consolacion et Fontaine de philosophie, translaté de latin en françois par maistre Jehan de Meun... » Explicit « ...C'est à dire grant mestier vous est que vous soiez preudomme quant vous faites toutes voz euvres devant les yex du juge qui toutes choses voit. Explicit Boece de Consolacion. »
Traduction dédiée à Philippe IV le Bel. Le texte de Boèce est copié et traduit sans discontinuité entre le IXe et le XVe siècle.
f. 339-351 v° : Le Livre des moralités
Incipit « Ci commencent les Moralitez des philosophes. Talent m'estoit pris que je racontasse l'enseignement des philosophes... » Explicit « ...mais pour eulz savoir et retenir que l'en doit mettre us et paine à faire ce que il commandent. Ci fenissent Moralitez en françois. »
f. 353-357 : L'Etablissement de sainte Eglise
Incipit « Ci commence le livre de l'Establissement de sainte Eglise. Et premièrement des segnefiances des processions. Le chapitre I. Or parlerons aucunes choses... » Explicit « ...Et aussi fist saint Martin qui mourut en cendre pour donner exemple as autres gens qui mourroient après lui. Ce fenist le livret de l'Establissement de sainte Yglise. »
f . 359 -371 : Le Miroir de la messe de Hugues de Saint-Cher (Hugo de Sancto Caro, d'après la base Initiale IRHT-CNRS et Sparta, 1998), ou d'Hugues de Saint Victor (traducteur anonyme)
Incipit « Ci commence le Mirooir de la messe, composé et ordené par maistre Hue de Saint-Victor. Saint Pol l'apostre dit as Ephésiens... » Explicit « ...et as quiex vous arez retenu leur péchié, il leur sont retenuz, etc. Ci fenist le Mirooir de la messe de l'Eglise. »
f. 371 v°-375 : Les Fables d'Esope par Esope (Aesopus), Eusèbe de Césarée (Eusebius Caesariensis), Vincent de Beauvais (Vincentius Bellovacensis) traduites du latin par Jean de Vignay
Incipit « De Esope et de ses fables faintes moralement contre les malicieus envieux, estraites de grec en latin. En l'an du règne Cyre premier... » Explicit « ...De rechief savoir mon se cestui Esope soit celui que Eusèbe tesmoigne estre occis des Delphins, le premier an de Cyri, ou se ce fu un autre, je n'en sui pas certain. Ci fenist ce livret Esope. »
Notre manuscrit présente vingt-quatre des vingt-neuf fables d'Esope contenues dans le Romulus (Speculum) de Vincent de Beauvais au XIIIe siècle.
f. 377 v°-400 : De la misère de la condition humaine du pape Innocent III (traducteur anonyme)
Incipit « Ci commence le livre de la Misère et chaitiveté de la povre et misérable condicion humaine, fait par Lohiers, qui depuis fu dit Innocent le quart... » Explicit « ...la chaitiveté de la misérable condicion humaine. Ci fenist le livre de la Misere de l'omme. »
Depuis Philippe IV le Bel, le gouvernement capétien essaie de maintenir une image de roi lettré et cultivé. « Le manuscrit de Besançon est le seul à regrouper ces neuf textes, il propose donc un éclairage original sur la question du gouvernement idéal ». Il témoigne de l'influence de la culture antique sous le règne de Charles V (Sparta, p.14, 1999).
Les enluminures ont été réalisées par l'atelier royal de Charles V : cinq mains ont été identifiées. Parmi elles, le peintre des
Grandes Chroniques de France
(La Consolation de philosophie, Pourcelle, 1967), le peintre du couronnement de Charles VI et celui des
Voyages de Jean de Mandeville
(Jeu des échecs moralisés, F. Avril 1968, De Winter 1978) qui sont associés au copiste Henri de Trévoux.
Le manuscrit est répertorié dans les inventaires de la bibliothèque royale de Charles V en 1373 (cote 238), en 1380 (cote 241), en 1411 (cote 149) et 1413 (cote 145). Mais il n'apparait plus dans l'inventaire de 1424 (Sparta, p. 13, 1999). La signature du roi a ensuite été grattée par les possesseurs suivants.

Bibliographie
Avril
, François,
La librairie de Charles V
, Catalogue de l'exposition, Paris, Bibliothèque nationale, 1968, p. 106, notice n°184.
Castan
, Auguste, « Un manuscrit de la Bibliothèque du roi de France Charles V retrouvé à Besançon » dans
Bibliothèque de l'Ecole des Chartes
, 1882, p. 211-218.
Delisle
, Léopold,
Recherche sur la librairie de Charles V, roi de France
, Paris, Champion, 1907. t. I, p. 259 (ch. 59). (BM Besançon 294625)
De Winter
, Patrick, « Copistes, éditeurs et enlumineurs de la fin du XIVe siècle, la production à Paris de manuscrits à peintures », dans
Actes du congrès national des sociétés savantes 1975
, Paris, 1978, p. 173-198
Morrison
, Elizabeth ;
Hedeman
, Anne Dawson. Imagining the past in France : history in manuscript painting, 1250-1500 : [exhibition at the J. Paul Getty Museum, Los Angeles, November 16, 2010 - February 6, 2011]. - Concerne le Ms 434 (cf p. 168, note 7).
Sparta
, Catherine, « Le manuscrit 434 de la Bibliothèque municipale de Besançon. Culture antique et latinité sous le règne de Charles V » Dans Histoire de l'art, n°45, déc. 1999, p. 13-23. (BM Besançon BR.284.27)
Sparta
, Catherine,
Etude du manuscrit 434 de la bibliothèque municipale de Besançon.
Mémoire de maitrise d'histoire de l'art, Paris X, 1998. (BM Besançon 76838.1 et 76838.2)
M.
Van Praet
,
Inventaire ou Catalogue des livres de l'ancienne bibliothèque du Louvre fait en l'année 1373
. Paris, 1836.
 
Sur
L'Enseignement des princes
:
  • Petit
    Radel
    , « Guillaume de Perrault, frère prêcheur » dans
    Histoire Littéraire de la France
    , Paris, t.19, 1841, p.307-316.
  • Père
    Dondaine
    , « Guillaume Peyraut, vie et œuvre » dans
    Archivum fratrum praedicatorum
    , Paris, t.18, 1848.
  • Raynaud
    , Christiane, « Image d'une éducation choisir : l'enseignement des princes » de Guillaume Peyraut et « Le livre du gouvernement des princes de Gilles de Rome dans le ms 434 de la Bibliothèque municipale de Besançon. » dans éducation, apprentissages, initiation au Moyen âge : actes du 1
    ier
    colloque international de Montpellier, Université Paul Valéry, nov. 1991 Montpellier CRISMA, 1993, p. 429-447 : ill. [BM Besançon 326039.2]

Sur
Le Gouvernement des princes
:
  • Bell
    , Dora,
    L'idéal éthique de la royauté en France au Moyen-Age d'après quelques moralistes de ce temps
    , Paris Genève, 1962.
  • Born
    , Lester, « The perfect prince : a study in XIIIth and XIVth centuries ideals» dans
    Speculum
    , t.7, p. 488-491.
  • Lajard
    , Félix, « Gilles de Rome, religieux augustin, théologien » dans
    Histoire Littéraire de France
    , 1841, t.30, p. 421-566.
 
Sur
Le Jeu des échecs moralisés
:
  • Bourgeois
    J., Bloche E., Loye R., Maire D., Parent D.,
    « Le jeu des échecs moralisés » de Jean Vignay, édition commentée d'après le manuscrit 434 de la bibliothèque municipale de Besançon
    , Université de Besançon, 1974-75.
  • Lajard
    , Félix, « Jacques de Cessoles, dominicain » dans
    Histoire Littéraire de la France,
    t.25, p. 9-41.
  • Mehl
    , Jean-Michel, « Le roi de l'échiquier » dans
    Revue d'Histoire et de Philosophie Religieuse
    , t.58, 1978, p. 145-161.
Iconographie : voir mss BnF fr 580, fr 1165, fr 1728, fr 2148, fr 25379.
 
Sur
La Consolation de la philosophie
:
  • Courcelle
    Pierre,
    La Consolation
    de la philosophie dans la tradition littéraire, antécédents et postérité de Boèce
    , Paris, 1967.
Iconographie : voir ms Florence, bibliothèque laurentienne, 89. 87; ms Madrid, bibliothèque nationale, 10109; ms Montpellier, Ecole de Médecine, 43; ms Paris, bibliothèque de l'Institut de France, 264; ms Rennes, bibliothèque municipale, 593; ms Rouen, bibliothèque municipale, 3045 ; ms Vienne, nationalbibliothek, 242.
 
Sur
Le Livre des moralités :
  • Paris
    , Paulin,
    Les manuscrits français
    , t.. 2, p. 125 (Moralités des philosophes f.339).
 
Sur
Les Fables d'Esope :
  • Bastin
    , Julia, « Recueil général des isopets », 3 vol., Paris-Genève, 1929, 1930, 1982.
Iconographie : Ms 57 Lyon (Musée des Beaux-Arts) ; Ms BnF fr 1594, Ms BnF fr 1595, Ms BnF fr 15213.

Notes
Collection Granvelle : manuscrits
Collection Enluminures
Manuscrit numérisé -- Fonds général

Table des matières :

Mots-clés personne : Boisot (L'abbé Jean-Baptiste)

Documents numérisés

  • 850 images