Ce portail est conçu pour être utilisé sur les navigateurs Chrome, Firefox, Safari et Edge. Pour une expérience optimale, nous vous invitons à utiliser l'un de ces navigateurs.

Histoire d'eau. 4 - Des usages de l'eau au quotidien

Plus ancienne délibération municipale mentionnant un établissement d’étuves rue du Grand Charmont, 1450, BB4 (f°244v°)

Comptes de la Ville mentionnant les réparations à faire au puits des étuves de la Tête Noire, 1546, CC103 (f°221)
Extrait de la police du Noble Hôtel Consistorial (recueil des ordonnances de la cité) relatif aux étuves, 1528, FF152 (f°53v°)

Edit du roi pour l’établissement de vingt barbiers baigneurs étuvistes et perruquiers de la ville et faubourgs de Besançon, 1700, HH33 (pièce 8)

Plan du pavillon destiné aux bains du Grand Champmars, 1771, DD39 (pièce 13).

Bains douches de la Madeleine, début XXe siècle, CP-B-P8-0001

Bons pour un bain douche scolaire distribués par la Caisse des Écoles aux élèves indigents, années 1920, 1R43.

Affiche présentant les établissements thermaux de Besançon-les-Bains (de gauche à droite : l’hôtel, le casino, le restaurant, la salle des fêtes et l’établissement thermal), vers 1930, 4S35.

Les Bains salins de la Mouillère, début du XXe siècle, CP-B-P6-0007

Le lavoir-abreuvoir du Cerisier aujourd’hui, années 2010, Direction Communication

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de mieux comprendre les usages de nos utilisateurs.